Cancer du col de l'utérus


Presquetous les cas de cancer du col de l’utérus sont provoqués par des virus, lespapillomavirus humains (HPV). Sur les 100 types de HPV, une quinzaine sontcancérigènes. Les deux plus fréquents se trouvent chez environ 70% des femmesatteintes d’un cancer du col de l’utérus.
 
Les HPV setransmettent par contact peau à peau ou lors de relations sexuelles, y comprislors de relations entre femmes. On admet qu’environ 70 à 80% des personnes sexuellement actives (femmes et hommes) seront infectées au moins une fois dans leur vie parun HPV. Parfois, ces virus causent des verrues sur les organes génitaux, l’anusou, plus rarement, dans la bouche. Mais en général, les infections à HPVpassent inaperçues et guérissent sans laisser de séquelles. On peut doncsoi-même être porteuse du virus sans le savoir et sans rien remarquerd’anormal. Dans certains cas, l’infection devient chronique. Les viruss’incrustent alors dans les cellules du col de l’utérus et y stimulent ladivision cellulaire. Ce phénomène accroît le risque de voir apparaître un stadeprécurseur du cancer ou un cancer du col de l’utérus.
 
Le cancer du col de l’utérus faitpartie des rares types de cancer qui peuvent être décelés et traités précocement.Il est donc important que les femmes se soumettent régulièrement à des examensgynécologiques de dépistage et fassent faire un « frottis » (testPap). A l’aide d'un tampon d'ouate ou d’une petite brosse, le ou la gynécologueprélève des cellules de l’utérus et du col de l’utérus afin d’y rechercherd’éventuelles transformations malignes. Le prélèvement est indolore. Cetteméthode permet de déceler déjà les stades précurseurs du cancer du col del’utérus qui peuvent généralement être traités de manièrerelativement douce.
 
Les filles et les jeunes femmes ont à présent la possibilité de se faire vacciner pour éviter une infection par certains types de HPV. Ces vaccins ne protègent cependant pas de toutes les souches de HPV et les frottis restent donc indispensables, même pour les femmes vaccinées.
 

Que faire ?




Document complet en français, allemand et italien


ven 02 nov 2012