Cancers


Les femmes qui aiment les femmes ont-elles plus de risques de développer un cancer du sein ou du col de l'utérus que les autres ?
 
Etre lesbienne ou bisexuelle n'influence pas directement la fréquence de ces cancers. Mais il existe certains facteurs de risque particuliers chez les femmes qui aiment les femmes.
 

S'acceptercomme femme lesbienne ou bisexuelle, c'est aussi prendre soin de soi et s'occuper de sa santé !



Les femmes lesbiennes et bisexuelles qui ne présentent pas ces facteurs de risque spécifiques ont exactement la même probabilité de développer un cancer que les femmes hétérosexuelles.
 

Pourquoi cette information concerne aussi les “trans-identités” ?

Les femmes d’origine transsexuelle sous hormonothérapie et les hommes transsexuels qui n’ont pas effectué de mastectomie sont aussi concernés par le cancer du sein. Il est donc important que ces personnes pratiquent le dépistage au même titre que les femmes d’origine biologique. Un risque faible demeure après la mastectomie.

Les contrôles gynécologiques réguliers sont également recommandés aux femmes MTF qui ont eu une vaginoplastie et aux hommes FTM qui ont conservé tout ou parties de leurs organes génitaux féminins. A savoir: la prise de testostérone pourrait augmenter le risque de cancer des ovaires.



Document complet en français, allemand et italien


ven 02 nov 2012