Bienvenue sur le site de Santé PluriELLE


Vous trouverez sur ce site:



Actualités:



martine

30 octobre:
Les tiers de procréation dans les familles homoparentales

19h-21h dans les locaux de l'association 360, 36, Rue de la Navigation à Genève (entrée libre)

Avec Martine Gross,  (France), ingénieure de Recherche en sciences sociales au CNRS, auteure de nombreux ouvrages sur les familles homoparentales
A partir de ses travaux auprès des familles homoparentales, Martine Gross nous parlera de la manière dont les mères et les pères se font appeler par leurs enfants ainsi que la manière dont les donneurs de sperme, les pères en coparentalité et les gestatrices sont mobilisés dans les discours des parents. La présentation sera suivie d’une discussion.
Informations complémentaires



30 octobre:
Mieux soutenir les jeunes de la diversité sexuelle

18h, Université de Lausanne, Anthropole salle 1129 (entrée libre)


Dans le cadre des actions de sensibilisation à la « Diversité de genre et d’orientation sexuelle » (DIGOS) menées dans les écoles du canton de Vaud auxquels sont associés les organismes communautaires LGBT’ dont VoGay, cette conférence de Michel Dorais fera un état des lieux et proposera des pistes d’interventions.

Informations complémentaires





Safer sex : entre femmes aussi !


Les affiches de la nouvelle campagne LOVE LIFE contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles (IST) mettent en scène des couples, dont un couple de femmes. La prévention des IST concerne toutes les personnes sexuellement actives et l’organisation suisse des lesbiennes LOS se réjouit que le safer sex entre femmes soit enfin thématisé dans une campagne nationale.

Un couple de femmes dans une campagne contre le VIH et les autres IST, voilà qui est inhabituel et peut éventuellement surprendre. Les relations lesbiennes sont souvent, à tort,perçues comme sans risque. Les infections sexuellement transmissibles peuvent aussi se transmettre entre femmes et les règles du safer sex s’appliquent donc aussi dans ce cas-là, avec quelques adaptations selon les pratiques sexuelles.

La transmission du VIH entre femmes est rare, mais possible,notamment en cas d’usage partagé de sextoys ou de présence de sang (sang des règles, blessure non cicatrisée ou pratiques provoquant des lésions). Les autres IST comme la syphilis, le papillomavirus (HPV), la chlamydia, la gonorrhée, les hépatites ou l’herpès génital se transmettent beaucoup plus facilement que le VIH, lors d’échange de sécrétions vaginales ou, pour certaines, par simple contact peau à peau. Les règles du safer sex devraient donc aussi être appliquées lors de relations sexuelles entre femmes.


Règles du safer sex entre femmes :

1.      Préservatif et autres barrières : Ne pas partager les sextoys ou les recouvrir d’un nouveau préservatif à chaque changement de partenaire. Pour diminuer les risque de contracter une IST, on peut aussi utiliser une digue dentaire (carré de latex) pour le cunnilingus et l’anulingus ou un gant pour la pénétration manuelle.

2.      Sang : Eviter le contact avec le sang (sang des règles, blessure ou lésions), pas de sang dans la bouche.

3.      Consulter un médecin en cas de douleur,démangeaisons, brûlures ou écoulement.


La plupart des infections sexuellement transmissibles peuvent être traitées et guéries simplement, à condition d’être dépistées suffisamment tôt. Comme toutes les femmes, les femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes devraient donc effectuer des contrôles gynécologiques réguliers et se faire dépister pour le VIH et les autres IST. Il est aussi possible de se protéger des hépatites A et B et du HPV en se faisant vacciner.




Nouveautés sur le site:


Santé PluriELLE est un groupe spécialisé de l'organisation suisse des lesbiennes LOS.




Site réalisé en collaboration avec l'ILGA,
Association Internationale des Lesbiennes, des Gays, des personnes Bisexuelles, Trans et Intersexuelles

sam 18 oct 2014